Comment améliorer un méthod feeder et l'adapter à vos pêches

Il arrive de ne pas trouver dans le commerce exactement les produits que l’on recherche. On a beau multiplier les visites sur le net, on ne trouve pas exactement ce qui ferait l’affaire pour une pêche bien spécifique. Bien souvent, c’est parce que ce type de produit n’existe tout simplement pas, ou la façon dont un produit similaire est fabriqué ne vous convient pas.

C’est le cas en ce qui me concerne, pour les méthod-feeders. Il en existe peut-être exactement adaptés à mon utilisation, dans d’autres marques mais ils sont bien souvent trop chers. On ne peut pas dire que sur le marché français, on puisse trouver des méthod à foison, et bien souvent, ils ne conviennent pas du tout à ce que l’on veut.

Pour moi, la pêche au méthod se résume pour le moment à la recherche des carpes,  mais aussi des plus grosses brèmes. J’utilise pour cela des méthod-feeders fixe, in-line mais aussi des méthods élastiqués. Pour ces derniers, j’arrive à me procurer sur le marché anglais des articles de qualité, mais pas forcément avec un émerillon valable, ou un élastique suffisamment puissant. Souvent les méthods sont livrés avec un élastique simple assez fin et souple ou un gros élastique pas très souple. Pour pallier à cette caractéristique qui ne me convient pas, j’ai eu l’idée en voyant un méthod qui se rapprochait le plus de ce que je recherchais, de changer l’élastique existant par un modèle plus fort, plus solide.

D’origine il était monté avec un double élastique de 1.4mm, prévu pour les plaquettes et les brèmes. Il n’y avait pas d’émerillon, mais un simple anneau assez fin qui risquait d’endommager l’élastique d’origine, en le fendant sur des rushs de gros poissons. Afin de le renforcer un peu, j’ai décidé de laisser ce système de double élastique, mais en y montant un élastique de 1.8mm à la place du 1.4 d’origine.

J’en profiterai également pour changer l’émerillon et en mettre un de type rolling, plus adapté à mon goût.

 

Voici d’abord le démontage du feeder d’origine :

 

 

 

 

 

Je choisis un émerillon qui rentre bien dans le tube prévu pour l’élastique afin de former une butée valable, maintenant bien l’émerillon en place. Ici, un rolling de taille 16 convient à merveille et un élastique de 1.8mm de diamètre.

 

 

 

Afin de faire rentrer une extrémité du rolling dans le tube, je l’écrase à la pince.

 

 

 

 

 

Je coupe un morceau d’élastique de la bonne taille, enfile l’émerillon écrasé

 

 

 

 Je passe  cet élastique dans le corps du méthod.

 

 

 

 Si cela passe mal, on peut très bien utiliser une aiguille à élastique ou à bouillette.

 

Une fois l’élastique passé, je fais un nœud et forme une boucle autour de la tige du méthod.

 

 

 

Je coupe l’excédent d’élastique.

 

L’émerillon est parfaitement placé, suite à la tension de l’élastique qui s’est faite lors de la formation de la boucle autour de la tige de l’émerillon.

 

 

Une autre façon de passer l’élastique, encore plus simple :

 

 

Voilà le feeder fini et prêt à pêcher.

 

 

 A noter qu’on peut démonter facilement l’élastique et en préparer d’avance de différents diamètres. Il suffit pour le changer de le mettre en place grâce à une aiguille à bouillette, pour passer l’élastique préparé à l’avance.

 

 

<SONUBAITS