explication d'une technique pour prendre des carpes

 

Forts de notre visite au magasin de Guildford et d’un bon repas partagé avec les Ewing (faut se battre avec les petits monstres pour avoir sa part quand même !!!), nous nous rendons au bord du Lac qui jouxte la maison de David.

Le but de cet après midi est de prendre une ou deux carpes au pellet-waggler, technique très prisée outre manche. Il s’agit en fait de pêcher au pellet à l’hameçon, sous un agrainage de pellets, avec un flotteur très trapu qui va « splasher » en surface et attirer les carpes au bruit, en renforçant celui  de l’agrainage léger à chaque lancer.

C’est une technique très fine, contrairement au matériel utilisé car il joue sur la concurrence alimentaire qui se créée sous le mini nuage de pellets, servant à aiguiser l’appétit des gloutonnes.

Ce que nous savions avant de venir c’est que les carpes seront difficiles à prendre car l’activité sur l’ensemble de la région a été plus que limite point de vue des résultats, mais que le challenge se porterait sur un ou deux poissons. Mais le tout est d’essayer la technique et de se prendre au jeu.

Nous nous cherchons un poste sur le coin du Lac où nous avions pêché avant et nous nous installons. Lors de notre visite des berges, nous apercevons des carpes gober allégrement en surface de 5 mètres du bord à un cinquantaine de mètres, et les gobages sont épars. Les carpes sont donc en activité et surtout sur ce secteur du lac, pas besoin de courir.

P’tit Dave va pêcher au méthod feeder à la farine de poisson, et à une distance de 30-35 mètres.

Pour ma part, je vais donc pêcher au pellet-waggler, à une distance de 20mètres environ car au delà, l’agrainage devient fastidieux et surtout beaucoup trop éparpillé.

Laurent va « péchouiller au stick » sans grande conviction, il préfère se consacrer aux photos.
David aussi fera un petit coup au stick mais il est déjà tard et l’aprèm servira surtout à se détendre un peu.
Le but est d’être conseillé au mieux par notre spécialiste local, qui m’aidera dans ma pêche.

Le matériel utilisé sera une Garbolino Shelby Strong prévue pour pêcher au waggler assez lourd, un moulinet STRADIC de David, garni de 20/100ème.
Le montage est super simple., le voici :

http://img462.imageshack.us/img462/4598/pelletwagglermontagebd7.jpg


Aucune fioriture, l’attache est fournie avec le waggler acheté le matin même 2.99 pounds, soit environ 4 euros, et le seul nœud de la ligne est le montage de l’hameçon.
Le but est de lancer, de grainer à la fronde et de laisser l’esche  descendre lentement à travers la couche d’eau, la touche surviendra très vite après l’atterrissage du flotteur.
C’est pour cela que celui-ci est aussi trapu, car il doit se mettre en place dès l’impact, mais aussi servir de lest pour le lancer. Ici je prendrai un 6 grammes qui sera lancé assez souplement car je vais pêcher au pellet expander  et je ne veux surtout pas le perdre au lancer.

http://img368.imageshack.us/img368/4561/pelletsmarinehallibuthv3.jpg
 
J’utiliserai des 4 mm , car les plus petits en 3mm sont infrondables à cette distance et il faut en fait forcer le moins possible sur l’élastique, pour ne pas éparpiller les pellets sur une surface trop grande.

http://img368.imageshack.us/img368/2573/softpelletrq6.jpg

Pellets "hookables" à la bétaïne


Ma fronde VESPE à micro godet me permettra de lancer entre 8 et 10 pellets à chaque lancer, pas plus, il faut jouer sur la compétition alimentaire des carpes qui s’installeront sur le coup.
L’élastique a été modifié pour être augmenté de diamètre, afin de pouvoir gagner en puissance.

http://img399.imageshack.us/img399/1298/frondevespejl9.jpg

Tout en montant mon matos, je fronde quelques pellets pour gagner un peu de temps sur l’accoutumance de cadence de la pluie de pellets et je vois clairement les carpes s’installer sur le coup.

Je suis donc super pressé de commencer …

Je commence donc à fronder tandis que p’tit Dave lance ses premiers méthods, sans amorçage préalable et c’est parti.
Je mets un mètre de fond, car si je mets moins, le pellet va descendre trop vite, et il faut jouer avec le poids de l'hameçon pour trouver le bon compromis.

Ce qui est fou, c’est comment si peu d’appâts peuvent engendrer une telle bagarre la dessous. Je suis admiratif à chaque lancer sur les quelques gobages que je peux voir, et les quelques remous qui me font frémir, attendant la touche.
Ce qui était prévu arriva.
Les carpes sont super méfiantes de l’esche, entre en activité pas loin de l’hameçon, mais je ne vois que des touches de « lining » (passage dans le fil) et je rage de ne pouvoir en toucher une.

Au bout d’une petite heure de pêche, je vois mon Ptit dave pendu avec un beau poisson qui lui déroule pas mal de fil.
Les carpes de ce Lac sont des sauvageonnes redoutables et la bataille est rude.

http://img399.imageshack.us/img399/3379/1ptitdavetravailleunecaxh2.jpg

http://img399.imageshack.us/img399/2965/2ptitdavetravailleunecayc5.jpg

http://img399.imageshack.us/img399/1424/4ptitdavetravailleunecava0.jpg 

On voit bien ici l’amorce sur le méthod qui ne s’est pas désagrégé, la touche a été assez rapide après le lancer, deux minutes environ, ce qui prouve bien que le bruit ne gène pas les poissons ici, bien au contraire.

http://img399.imageshack.us/img399/6031/5carpeptitdavevf4.jpg

http://img399.imageshack.us/img399/4323/6carpeptitdavecw4.jpg

http://img399.imageshack.us/img399/3084/7carpedeptitdavecj0.jpg 

La carpe est magnifique et doit peser dans les 7 kilos, elle est très massive.

Je retourne donc à mon siège et reprend mon agrainage.

Quelques minutes plus tard, je pique un poisson qui m’arrache le waggler sous l’eau, avec une puissance inouïe. Je tiendrai le poisson deux minutes environ, il est parti à 40 mètres du bord d’une seule traire, et je casse en voulant le tirer vers moi.

Je remonte la ligne et c’est reparti.

Les touches sont difficiles et je rate au ferrage pas mal de petites touches, sans doute des gardons attirés aussi par la pluie de pellets.

Vingt minutes plus tard, je lance, je fronde et je n’ai pas le temps de reposer ma fronde que je me fais arracher la canne des mains….

http://img399.imageshack.us/img399/3537/8fredtravailleunecarpevd8.jpg

http://img399.imageshack.us/img399/4614/9fredtravailleunecarpekj9.jpg

Je suis pendu, bel et bien et le poisson vend chèrement sa peau.
Les sensations lors de ce combat sont magnifiques, j’adore ressentir cela et je travaille la carpe tant bien que mal .

Il est important de travailler le poisson canne basse pour ne pas trop le contrarier et l’amener doucement vers moi, chose pas très facile, car elle a la « gouache » la bougresse !!!!

La canne est un peu juste en puissance, je n’avais pas eu ce genre de problème à l’Abbaye lors de la sortie maniac, mais là, elle me montre ses limites et je mettrai bien 20 minutes à combattre, avec LOLO qui joue au jap  autour de moi, voulant prendre de jolis clichés et David qui m’encourage à prendre mon temps.

http://img399.imageshack.us/img399/3644/10fredtravailleunecarpeax5.jpg

http://img399.imageshack.us/img399/6332/12fredtravailleunecarpeqh9.jpg

Ca plie sec, la ligne tient bon car je ne force pas non plus de trop et c’est jouissif de voir le poisson approcher de l’épuisette.

http://img399.imageshack.us/img399/8784/13fredtravailleunecarpeiz0.jpg

Le waggler sort enfin de l’eau….

http://img399.imageshack.us/img399/3456/11pelletwagglerco9.jpg 

Et c’est dans l’épuisette !!

http://img399.imageshack.us/img399/2323/14fredetsacarpert0.jpg


Un poisson de 6 kilos environ, il parait plus petit sur la photo mais le poids est bien là, car elle est très trapue.
De toute façon, je me fous du poids, mon contrat est rempli !!

Le reste de l’aprèm se passera à discuter en péchouillant, établissant le plan de bataille du lendemain, en rivière où nous allons goûter à la vraie pêche britannique…..

Merci David, pour cet après midi magnifique et au frangin pour les photos !!!


<SONUBAITS