4ème partie : La tête de ligne

La tête de ligne

 

Aussi appelée « arraché », c´est une longueur de fil d´une résistance suffisante pour absorber le choc des lancers puissants à longue distance. Attention, par lancer puissant je ne me réfère pas aux pratiques carpistes car au feeder le geste restera toujours un peu moins brutal. C´est dans ce contexte que la longueur des cannes trouve sa vraie utilité. En effet, le mouvement de bascule avec une longue canne permet d´atteindre de longues distances sans effectuer d´impulsion violente, c´est ce qui différencie souvent le feeder à longue distance de la pêche à la carpe, où l´on a diminué la longueur des cannes.

 

L´équivalent en fil de deux longueurs de canne est suffisant, pourvu qu´il y ait quelques spires de l´arraché autour de la bobine, juste ce qu´il faut pour que l´arraché ne glisse pas autour de la bobine lors du lancer. Le diamètre de l´arraché devra être suffisant pour ne pas casser au lancer et ne pas être trop gros afin de bien passer les anneaux et de ne pas pénaliser la distance.

Dans la pratique, je me suis arrêté au 31/100èmes, que je relie à une tresse 13/100èmes, cela me permet d´atteindre des distance d´une centaine de mètres s´il le faut, avec un lancer pas trop brutal. En-dehors des conditions de longue distance (pour moi dès environ 70 mètres), je préfère pêcher avec un 25/100 en direct ou même avec de la tresse en 13/100èmes en direct, tout dépend des conditions.

 

Le cas de la rivière. En rivière que je sais encombrée, je préfère monter cette même tête de ligne après un bon 25 ou 28/100èmes, les risques de casses par abrasion sont un peu moins importants.

<!--[if !vml]-->

Différents nœuds de raccord sont réalisables, je fais entièrement confiance au nœud « albright » car il est discret lors du passage des anneaux et il est d´une grande fiabilité.


 


 

<SONUBAITS