3ème partie: Le Corps de Ligne

Le corps de ligne

 

Bien plus que dans bon nombre d´autres techniques, le corps de ligne sert au quiver à indiquer la touche car il « amène » la touche au scion. Quel matériau et surtout quel diamètre choisir ?

Il est bien connu depuis un certain temps que nylon et tresse se livrent une rude bataille pour gagner les faveurs du pêcheur. Zéro élasticité, finesse, résistance linéaire et détection de touches d´un côté, glisse, résistance à l´abrasion et amortissement des chocs de l´autre, chacun y va de ses arguments et je dois dire qu´encore aujourd´hui les deux produits sont très séduisants.

Longtemps adepte de tresses relativement fines (env. 13/100) pour les pêches en gravières, où il n’est pas rare d’exploiter un coup à des distances entre 60 et 80 mètres afin de tomber sur un plateau, je me suis entretemps remis au nylon de grosse section (entre 25 et 28/100èmes) et ce pour différentes raisons.

 

Elasticité

 

Depuis quelques années, les monofilaments progressent constamment dans le domaine où ils souffraient le plus, à savoir leur trop grande élasticité, pénalisant une bonne lecture de la touche à partir d´une certaine distance. En effet, certains nylons ont un coefficient d´élasticité qui peu aller jusqu´à environ 30%, ce qui est énorme ! Suivez mon raisonnement :

 

Une pêche à 50 mètres peut dans l´absolu (mais de manière non réaliste) souffrir d´une absence de contrôle du poisson ou d´une mauvaise indication de touche pouvant aller jusqu´à 15 mètres supplémentaires (30%) ! Je disais que ce n´est pas réaliste car avec un étirement de 15 mètres, on est au seuil de la casse, il a déjà fallu tirer sévèrement pour en arriver jusque là. On n´aurait pas non plus du attendre un étirement de 15 mètres avant de discerner un tremblement du scion mais tout de même, ça donne une idée de la souplesse… Avec la tresse, on ramène ce coefficient à environ 3% (soit 1,5 mètre avant rupture pour une bannière de 50 mètres), vous voyez le changement… ?

 

On trouve actuellement des nylons avec un coefficient d´élasticité relativement réduit (sans être aussi performant que celui de la tresse, j´en conviens) mais on arrive facilement à diminuer de moitié ce fameux coefficient, rendant ainsi le nylon très performant dans le domaine de la détection des touches à courte et moyenne distance.

L´élasticité joue un très grand rôle lors du ferrage. En effet, un ferrage avec du nylon demandera un geste relativement ample alors qu´il est très court avec de la tresse. Un ferrage avec du nylon pardonne bien des gestes trop brusques, la tresse est sans pitié dans ce cas, casse garantie avec des bas de ligne de petit diamètre.

 

Glisse

 

Le nylon a par ailleurs un autre avantage conséquent qui est celui de la glisse. Comparé à une tresse, même plus fine, le nylon permet souvent des performances au lancer identiques voir meilleures (ne comparons pas non plus un nylon 28/100èmes avec une tresse 8/100èmes…) La raison principale est l´aspect lisse et rond de la surface du nylon, ce qui évite par exemple aux spires de s´accrocher ou de trop se frotter les unes aux autres lors de la sortie du moulinet au lancer, comme c´est souvent le cas avec la tresse (même dans une certaine mesure avec un enroulement par spires croisées de votre moulinet)

Globalement, une surface rugueuse ou de section irrégulière (ce qui est toujours le cas des tresses, même celles qui sont soi-disant rondes) sera toujours moins performante qu´une surface lisse et relativement dure propre au nylon.

 

Contrôle

 

Le nylon permet une certaine sécurité lors du combat (dans le sens amortissement des chocs) grâce à son élasticité supérieure à celle d´une tresse. Si une absence quasi-totale d´élasticité peut être pénalisante dans un combat, trop d´élasticité l´est également car les poissons puissants font un peu ce qu´ils veulent !

Certains nylons modernes de faible élasticité réunissent à mon sens le meilleur de deux mondes car ils sont assez peu élastiques pour bien marquer la touche et diriger convenablement un combat tout en étant assez élastiques pour avoir un excellent contrôle avec un minimum de risques de décrochage. Je passe sur le cas de figure du bridage en force avant un obstacle où la tresse sera un atout, mais est-ce bien un cas de figure que nous rencontrons souvent au feeder ?

 

Vitesse de pêche

 

Un autre point, et non des moindres, est la vitesse de pêche, on en parle très peu. Un grand reproche que je fais à la tresse, est celui du temps qu´elle met à couler ! Pire, lors de pêches très légères à bonne distance et avec un scion de 1oz faiblement plié, la tension de la tresse par l´effet de courbure du scion n´est des fois même pas suffisante pour maintenir la tresse sous l´eau, elle flotte alors avec un ventre qui est très pénalisant pour la détection des touches.

Combien de poissons loupés lorsque j´étais en train de tendre 80 mètres de bannière dont je voyais la coupure sur l´eau revenir tranquillement, à son rythme, ne permettant que peu d´accélération du mouvement, même par des coups de moulinet et de canne rageurs !

 

Ramasse-miettes !

 

La tresse a enfin une fâcheuse tendance à collecter très rapidement des objets dérivants en rivière, pour ne plus les lâcher, alors que ces objets passent très souvent en touchant simplement le nylon, beaucoup plus lisse.

 

La tresse ne sert à rien en définitive ?

 

Cela semble être un plaidoyer pour le nylon plutôt qu´une présentation objective et les arguments précédemment évoqués sont particulièrement discuté par certains spécialistes.

La tresse demeure néanmoins une excellente aide en très longue distance, où les touches sont effectivement beaucoup mieux vues et où les ferrages sont plus efficaces. Je l´emploie encore actuellement, lorsque la pêche est difficile à longue distance et lorsqu´il ne faut pas louper la seule touche d´une matinée…

 

Quels diamètres choisir ?

 

En choisissant une tresse, gardez à l´esprit sa formidable résistance linéaire et sachez en profiter, aussi, je vous conseille d´opter pour un diamètre entre environ 8/100èmes et 13/100èmes. En-dehors de cette fourchette, on ne profite plus de l´avantage du faible diamètre (ça lance moins bien) ou alors on s´aventure dans des diamètres trop faibles, ne pardonnant plus le moindre contact avec un obstacle au fond.

 

En optant pour un nylon, je vous conseille de ne pas descendre sous les 20/100èmes et ce pour différentes raisons : lorsque vous chargez votre amorçoir et que vous moulinez pour mettre le montage en place avant de lancer, vous malmenez le nylon en le faisant passer à travers les anneaux du scion qui peut avoir une forme d´arc très prononcée, la casse au lancer ou lors du combat menace. Un fil plus gros retardera considérablement cet effet d´abrasion et de vrillage et ne sera pas plus visible par les poissons car il est plaqué au fond.

Je vous conseille de choisir le plus gros diamètre tout en veillant à ce que vous puissiez encore atteindre (sans lancer de brute) la distance maximale pour laquelle vous avez acheté la canne. Je dispose par exemple d´une canne médium 3,60m pour le canal et l´étang, cette canne est équipée d´un moulinet de taille 4000 qui est garni de nylon 25/100èmes, ce qui me permettra d´atteindre assez facilement les 50 mètres et un peu plus si le besoin s´en fait sentir tout en gardant une bonne détection de touches et un maximum de sécurité.

Alors pourquoi baisser le diamètre ? N´oubliez pas que vous pêchez avec une ligne dont quelques mètres sont en général pas loin du fond ou carrément posés au fond et que vous cherchez à prendre de beaux poissons… Des cages grossières qui n´ont rien de naturel n´effrayent guère le poisson alors du nylon un peu plus gros que la normale… Dernier argument : un plus gros nylon s´étirera encore moins et montrera mieux les touches.

 

Et en rivière me direz-vous ? Il faudra faire un choix entre la sécurité d´un gros mono et la discrétion (toute relative) d´un fil de faible diamètre.

 

En conclusion, chacun sa préférence, la mienne va au nylon de gros diamètre et de faible élasticité, que j´enroule sur un moulinet bien étudié pour le lancer, ce qui me permet de bénéficier de tous les avantages du nylon mais sans ses inconvénients.


<SONUBAITS