Visite du carpodrome de Gold Valley à Plobsheim (67)

 

 

 

Plobsheim, village d’environ 4000 habitants, situé 14 kilomètres au sud de Strasbourg, dont il fait partie de la Communauté Urbaine (C.U.S.) est ce que j’appelle une ville accueillante. Sur les bords du Rhin, c’est un  vrai paradis du pêcheur. Géré il y a dix ans par l’A.A.P.P.M.A locale, l’envie pour la municipalité de participer à un concept de développement durable étant forte, Plobsheim remet la gestion à Arsène LAUFFENBURGER, Martin SCHWENTZEL et leurs collaborateurs.. Le projet de l’époque était de remettre en activité un étang, dont le développement vers un centre d’accueil de pêche au coup, orienté clairement sur les spécimens, notamment la carpe, dont la pêche au coup naissait ici petit à petit et de créer sur Plobsheim un patrimoine piscicole important.

A l’origine du projet il y a 10 ans, il y a donc ces deux  hommes. Arsène LAUFFENBURGER, détaillant de l’époque au magasin Pêche 67, et Martin SCHWENTZEL. L’idée était en premier lieu de procéder à une « rénovation » totale du plan d’eau, avec curage complet et réaménagement des berges. Cette ancienne « chanvrière » servait à procéder au rouissage du chanvre, autrement dit à le laisser tremper le plusieurs jours dans l’eau de l’étang, pour faciliter la séparation de l’écorce et de la tige filamenteuse. Déjà plan d’eau de pêche avant cette « prise en main », l’étang se devait de faire peau neuve pour arriver à un tel projet. En 2001-2002, les travaux allaient commencer. Entre 2 et 3 semaines ont été nécessaires pour évacuer la vase avec un va et vient incessants de camions. La municipalité couvrait les travaux pour 25% et le reste par les partenaires  financiers de Martin et Arsène, avec notamment  la société SPEYSER TRAVAUX PUBLICS.

 

 

 

 

Le « complexe » est composé de deux plans d’eau principaux. L’un de 320 mètres, actuel carpodrome à part entière, pouvant contenir 30 postes de 2 pêcheurs ….

 

 

On voit bien l’ancien aspect du lieu, un canal qui a été fermé pour en faire

la chanvrière à l’époque, puis l’étang de pêche que nous connaissons aujourd’hui,

grâce au travail d’embellissement établi il ya à présent 6-7  ans.

 

 

 

L’autre de 700 mètres environ, appelé espace de reproduction. On notera que la zone de reproduction n’est pas un bac à canard, mais un étang de grande taille, qui permet au poisson de se sentir bien dans cet espace.

 

 

On est ici au début de la réserve, les berges sont entretenues, mais il ya une volonté certaine de les garder les plus naturelles possibles, avec notamment la végétation qui y est préservée la plus naturelle possible. De petits arbres bordent le plan d’eau, mais aussi toutes sortes de plantes aquatiques, longeant les étangs naturels habituellement, en pleine nature. Ici nous sommes au cœur de Plobsheim, et la qualité naturelle du complexe est à souligner !

 

 

 

 

On voit bien le canal qui serpente au milieu des habitations, tout en gardant une sérénité énorme, les lieux sont calmes, ce quartier résidentiel est bercé de la douceur des étangs du complexe, qui leurs apportent la nature au pied des maisons.

 

Entre ces deux étangs qui communiquent, une frayère naturelle, plan d’eau de deux-trois cents mètres de mètres carrés environ.

 

 

 

La faible profondeur de cette frayère offre des conditions optimales de reproduction du poisson, on voit sur la photo, en dessous du pont, le grillage fermant cette frayère, qui permet de faire entrer et  sortir le poisson vers la réserve, mais aussi un autre grillage de l’autre côté permet de le faire entrer dans la partie pêchable du complexe.

 

 

 

 

 

Ici le pont séparant la frayère à droite de celui-ci, de la réserve sur la gauche. On y voit très clairement la grille séparative.

 

 

En arrière plan, le tuyau servant de transition entre la zone

de pêche et la frayère.L’aspect naturel est un des atouts de

ce complexe, malgré sa situation au cœur du village.

 

 

Ces trois parties communiquent entre elles, et ne sont séparées que par des grilles. L’ensemble du complexe est alimenté par un cours d’eau la traversant, le renouvellement de l’eau est permanent.

 

 

 

Une chose qui frappe quand on arrive sur le complexe de Gold Valley, c’est la forme de la pièce d’eau. Environ 15 à 16 mètres de large, le canal forme une sorte de croissant, et s’étale tranquillement entre les maisons, car situé en zone pavillonnaire.

 

 

 

 

J’ai été frappé par l’incorporation aisée du complexe dans cette zone résidentielle, incorporation quasi parfaite et naturelle.

 

 

 

 

 

 

 

Le carpodrome par lui-même, possède également des berges naturelles et des places de pêche bien définies.

 

 

Les postes de pêche sont confortables et on peut y pratiquer en toute quiétude.

 

 

La berge a été recreusée, pour permettre une installation facile du pêcheur.

Les roseaux entre les places sont bien présents, et on se sent rassuré

devant toutes ces «cachettes » possibles pour le poisson.

 

 

 

 

Les places sont identifiables grâce au piquetage réalisé sur la berge en face.

Quand on choisit une place, lors du paiement du droit de pêche,

on doit conserver cette place pour la journée.

 

 

 

 

 

Le plan d’eau, maintenant recreusé  il y a maintenant 6 ans, a repris un aspect naturel énorme.

 

 

 

 

On est clairement dans la nature, avec ces pommiers qui surplombent les berges, le chemin herbeux que l’on peut emprunter

en voiture pour se garer juste derrière son poste, ces berges bordées deçà delà de roselières,  magnifiquement dessinées.

 

 

On peut donc  accéder à sa place en voiture, en la stationnant

le long du grillage, juste derrière son poste de pêche.

 

 

 

La berge en face naturelle mais très bien entretenue par l’Association de travailleurs handicapés 

« la Main Verte » de Molsheim, volonté de participer à l’économie locale oblige.

 

 

 

Le carpodrome par lui-même est donc large, comme

je l’ai écrit plus haut de 15-16 mètres environ au plus.

 

 

 

Certains postes font 13mètres de large, permettant de « gratter » la berge à face aisément.

 

 

 

 La profondeur des places est variable, ce qui évite la monotonie. Au maximum, on trouve parfois 2 mètres 50 d’eau, mais en moyenne 1.50m, avec une bordure parfois de 20 à 50cm de fond. Une telle configuration des lieux engendre un confort de pêche inégalable.

Je tiens d’ailleurs à souligner que les eaux ne font l’objet d’aucun apport et que tout se régule naturellement.

 

 

La couleur de l’eau est magnifique et bien claire. On voit notamment l’arrivée des carpes en surface grâce aux fouilles qui troublent l’eau. Sensations garanties !!!

La population piscicole est très hétéroclite. On peut croiser des carpes bien sur (50% de communes et 50% de miroir et cuir), mais aussi des bancs impressionnants de carassins, des perches, brèmes, et gardons. Quelques brochets et silures. Cette richesse vient notamment des Piscicultures de Lorraine HUBERT, partenaire de la première heure de Gold Valley, et ami de longue date des responsables du complexe. Cette pisciculture est également conseiller nutritionnel pour l’alimentation des carpes du site, en pellets notamment.

La reproduction sur l’étang de réserve alimente également le carpodrome. La souche est donc naturelle, aucune revente du poisson.

Pour le financement de ce patrimoine, les revenus des cartes de pêche sont réinjectés dans le carpodrome directement.

La taille des poissons est variée, avec de très gros spécimens au-delà des 20 kilos, mais aussi beaucoup de sujets moyens. Pour exemple, le record sur 24h par équipe de 2 est de 286 kilos, et en individuel, sur 5h, 171 kilos !!!!

 

Concernant le règlement, il est assez simple et dans l’esprit de respect du poisson (comme dans la plupart des carpodromes)

 

REGLEMENT DE PECHE

Il faudra  être porteur de la carte journalière de l'Association Team Gold-Valley pour pouvoir pêcher, en vente au magasin Pêche 67 24 rue du Général Leclerc (03.88.98.74.07),  au prix de 10 euros la journée. Une session de 1 jour commence à 08h00 du matin et se termine à 19h

Quand le magasin est fermé (le Lundi notamment), il faut réserver sa pêche avant de venir, les jours précédents.

En payant sa carte journalière, on signe un « contrat » dans lequel le pêcheur s’engage à respecter le règlement et le poisson, et à pêcher à une place fixe qu’il aura donné au magasin après l’avoir choisie. Cette prise de conscience est à mon avis une bonne chose.

Pour vos réservations, téléphonez au  

Président, Martin SCHWENTZEL au 06.80.32.83.92
Vice Président, Arsène LAUFFNBURGER au 06.81.62.72.44
Ou au magasin Pêche 67 à Plobsheim au 03.88.98.74.07

Après avoir réglé sa carte journalière, le détaillant vous donne une clé, qui permet l’accès au carpodrome, que l’on restitue soit au magasin avant 19h, soit dans la boite aux lettres du magasin. De nombreux contrôles de carte des pêcheurs s’installant sont organisés.

 

La pêche se fait en NO-KILL, il y a obligation d'utiliser un tapis de réception, une épuisette pour les prises, et des hameçons sans ardillons jusqu’au numéro 8.

Le nombre de canne  à pêche est limité à 1 par pêcheur.

Les pêches autorisées sont : pêche au coup uniquement. Tout les autres types de pêches  sont  interdits (impérativement avoir un flotteur sur la ligne) Le moulinet est interdit ainsi que les bourriches.

Veuillez prendre soins des carpes au décrochage, et remettre le poisson délicatement à l'eau après les photos. 

 

 

Je rappelle également que des toilettes sont disponibles sur place et autre point important, le pêcheur emporte ses déchets.

 

 Il est également possible d’utiliser un barbecue mis à disposition sur place, en respectant le voisinage pour la fumée, et en le vidant avant de partir.
Pour y avoir pêché une journée, j’ai été agréablement surpris du potentiel de l’étang. Arsène et Martin ont partagé cette journée avec moi, journée riche en émotion.

 

 

 

 

L’installation est aisée, le matériel est préservé avec des berges

aussi naturelles, sauf quand les mégas carpes vous taquinent !!!

 

 

 

 

 

Travail d’un poisson par Arsène, élastique à la main.

 

 

 

 

                   Le tapis d’Arsène est très original !!!

 

 

 

Un magnifique poisson, de souche naturelle et dans un état de santé remarquable !!!

Une défense énorme et 15 minutes de combat à sensations.

 

 

 

On voit une bouche de carpe qui se passe de commentaires.

 L’interdiction des ardillons est un des facteurs clés de cette préservation des poissons.

 

 

 

Cette carpe a été leurrée avec un mélange de graines naturelles.

 

 

 

Martin tente la berge d’en face, à 13 mètres.

 

 

 

Les carassins sont magnifiques…

 

 

Les tanches également !!

 

 

 

Saïd piquera une magnifique miroir qui passe les 10 kilos, un poisson bien rond et nerveux.

 

 

 

 

 

 

 

Les pêches sur Gold Valley sont très diversifiées, on peut bien sur se concentrer

sur les carpes, mais les carassins peuventêtre des cibles de choix.

On remarquera la présence des grosses perches, des tanches,

ainsi que des plaquettes, sympas à pêcher !!

 

 

Sur ce carpodrome ont lieu également des concours, mais l’esprit du complexe est avant tout de promouvoir la pêche des gros poissons, sans pour autant privilégier la compétition. Quelques concours sont organisés chaque année (environ 5 et 2 internationaux, plus quelques concours internes), mais la volonté première est d’accueillir les pêcheurs tous les jours.

Il existe également la possibilité d’organiser des concours pour d’autres clubs, mais avec parcimonie et dans un contexte de respect total.

Les concours se font souvent un poste sur deux, tantôt sur les postes pairs, tantôt sur les postes impairs, ou tous les numéros s’il y a plus de 15 participants.

 

A noter également qu’il est possible d’avoir recours pour les journées de pêche à faire passer un traiteur qui livre des repas chauds, détail très intéressant en hiver.

Il s’agit de la Boucherie Traiteur Rupp (21 rue du Général Leclerc à Plobsheim tél 03 88 98 50 11) juste en face du magasin, qui a à cette occasion établi un menu hebdomadaire des plats du jour. Par exemple : Paupiette de Bœuf Mousseline de Pomme de Terre Brocolis que j’ai dégusté pour environ 6 euros, tarte en dessert comprise. Les tarifs sont super attrayants, et ainsi on peut se concentrer sur sa journée de pêche. Les plats sont variés, avec du « Lapin nouille », «  Choucroute garnie », « Paella du chef » et j’en passe !!!! Cela m’a fortement plu et je dois dire que cela fait super plaisir de mettre les pieds sous la table le midi, sans devoir manger les sempiternels sandwichs.

 

Je dois dire que j’ai été agréablement surpris que tous les aspects d’une journée de pêche soient ainsi maitrisés et rien n’a été laissé au hasard.

 

Toujours dans le but de promouvoir la pêche des gros poissons en France, le Team GOLD VALLEY s’est associé avec leurs amis du carpodrome de SOUCOURT, http://etangsdupaquis.free.fr/ et les Pêcheurs de Lunéville.

Dans le même crédo, Gérald Vaudin, d’un esprit rassembleur a la même vision des choses que nos amis de Gold Valley. Pouvoir organiser des journées sans réel esprit de compétition, même si parfois ont lieu certains matchs entre les clubs, le but est de se rassembler autour de bonnes journées au bord de l’eau, échangeant techniques et regards différents sur une même passion.

Je ferai un sujet sur ce carpodrome ultérieurement, quand Gérald m’aura fourni des photos.

 

A noter certaines choses que j’ai apprises lors de mon passage à Gold Valley. Les premiers concours « longue durée » datent du temps de l’A.A.P.P.MA Plobsheim, vers 1995. Dans un premier temps, des concours de 36h étaient organisés, mais trop longs dans le temps. Réduits à 24h, en américaine, et à la grande canne, les scores étaient de 150 à 250 kilos pour les vainqueurs. Les dotations étaient conséquentes et venaient du magasin Pêche 67, pour des mises de 50 francs (7.50 euros) à l’époque.

Le concept des concours longue-durée a donc été créé sur Plobsheim, avec des concours de 24h donc, puis des 2 fois 4 heures.

 

 

 

Je finirai sur le nom de l’équipe, Gold Valley. Il s’agit en fait du nom d’une canne MILO pour laquelle Arsène avait collaboré en 1998. C’était la première canne où l’on pouvait tirer sur les poissons, sans compter……

 

Merci à vous, Martin et Arsène, pour cette magnifique journée, où j’ai découvert un  carpodrome énorme, un lieu de pêche comme rarement j’en ai vu !!!

 

 

 

Lien vers le blog du Team Gold Valley


http://team-gold-valley.over-blog.com/

<SONUBAITS