"Test d'un method mix à base de produits Force1Baits, du pur bonheur !" (28/04/2017)

Dans la pêche, les possibilités d’approche de ses sessions sont infinies….il existe une multitude de paramètres à prendre en compte et c’est ce qui fait que l’on ne se lasse jamais car chacun est libre de voir les choses comme il le veut, d’ouvrir ces choix à son imagination, son expérience et ses envies et c’est tout ce qui rend la pêche si excitante alors même qu’on est encore chez soi, et que l’on réfléchit à ce que l’on va faire au bord de l’eau lors de sa prochaine pêche.
Un des paramètres TRES importants pour certains dont je fais partie, moins important pour d’autres, c’est la préparation des esches et amorces, un sujet passionnant, sur lequel on a pu  lire tout et son contraire, et qui demeure l’un des facteurs clés de la réussite d’une partie de pêche.
On peut rater beaucoup de choses dans son approche, mais pour ce qui est des esches, il vaut mieux ne pas trop partir de travers si on veut réussir. L’expérience aide, c’est en forgeant que l’on devient  forgeron, certes…Mais l’ouverture d’esprit sera souvent la clé. En restant trop sur des acquis, pas forcément idéaux, on fait parfois des erreurs.
Une de mes croyances jadis, à force de voir pêcher certains anglais en vidéos notamment, c’est que pour la pêche au method feeder, on doit soit employer une amorce pure sur le method, soit des pellets purs, mais pas un mix des 2. Je me disais, comment savoir ce qui va intéresser la carpe si on mélange les deux, il vaut mieux dissocier ces deux produits. Ensuite, une autre croyance que je remets déjà moins en question même après le sujet que j’écris aujourd’hui, c’est que les farines sur un method feeder attire des poissons en général plus petit que les pellets purs. Je ne reviendrai pas là dessus, car à mon avis c’est toujours le cas et j’ai pu vérifier qu’au fil de mes parties de pêche cette croyance avait quand lieu d’exister et demeure pour moi assez vraie. Même si on prend en compte qu’en général dans les plans d’eau où je pêche au method, en général, je dis bien en général, si j’approche une pêche de carpettes  je serai souvent tenté de pêcher à la farine plutôt qu’au pellet, et si j’aborde des « bigs » , je serai tenté de mettre des pellets purs….dans 90% des cas.
Bref, les avis c’est comme les trous du **** tout le monde a le sien, et je dois dire que je ne déroge pas à la règle.
Puis un jour, en ouvrant un paquet de Method Feeder Big Fish Nuggets de Force1Baits, mélange destiné surtout à la pêche au method feeder des beaux poissons comme les carpes, j’ai constaté la présence de grosses particules de pellet dans le paquet et de quelques pellets entiers, d’une taille non négligeable. Cela ressemble un peu à certains mélanges gros poissons que l’on utilise déjà depuis pas mal de temps dans d’autres marques, qui allient moyennes et très grosses particules, un peu aussi comme les mélanges stick mix destinés à faire des chaussettes PVA d’amorçage pour nos amis pêcheurs en batterie.

Bref, ce mélange me paraissait vraiment intéressant dans l’idée mais les grosses particules étaient en proportion assez modeste quand même, et le mélange fonctionnait extrêmement bien seul, sans autre modification qu’un mouillage adapté à la pêche du jour. Pour pousser ce test des pellets dans  l’amorce de façon plus explicite, j’avais besoin, comme bien souvent, de moduler mon mélange et de l’adapter à mes envies et mon analyse du moment, à savoir que je voulais une plus grosse proportion volumique en pellets. L’idée était d’avoir au moins 20% du mélange en pellets, et que bien évidemment cela tienne sur le method. Seulement voilà, on ne modifie pas un mélange comme ça sans qu’il n’en découle des effets mécaniques différents du processus de base et c’est à prendre en compte dans TOUTES les préparations en amorce que vous réalisez. Si un mélange a été mis sur le marché avec telle recette, c’est pour obtenir tel effet. En tout cas c’est la politique chez Force1Baits, si l’on veut des mix « prêts à pêcher », c’est pour que le pêcheur sorte le mélange du sac, le mouille et pêche avec ce dernier, en toute confiance et avec de bons résultats.
C’est effectivement vrai avec ce Method Mix Big Fish Nuggets qui est au demeurant un mélange super efficace, assez collant si on le mouille en conséquence et qui se suffit à lui-même. Les quelques grosses particules et pellets qui le constituent son un de ses atouts, permettant de fixer un peu mieux les beaux poissons avides d’une nourriture un peu plus concrète que des farines et qui voudraient s’alimenter plus rapidement sur les particules.

Amorce method mix big fish nuggets

Ce sera ma base du jour, très intéressante, à laquelle j’ai décidé de rajouter des pellets Soft Bait Pellets Force1Baits en deux variétés différentes, à  savoir les Robin Red et les Corn Vanilla, deux références en qui j’ai une confiance aveugle, qui m’ont déjà donné de supers résultats.
Ce sont les mêmes pellets que j’utilise au method feeder, purs dans la plupart des cas et qui sont vraiment appréciés par les carpes et autres big fish.  Ma confiance en ces deux références est absolue car depuis que je les utilise, j’ai quasiment toujours su tirer profit de leur emploi, et leur taille de 2 à 3mm une fois mouillés est parfaite.

C’est important d’avoir confiance en ses esches et avec ces deux produits là, je suis parfaitement satisfait. Pour compléter le mélange, j’ai prévu d’utiliser des particules un peu plus petites que les pellets, pour également bien fixer le poisson sur le coup. La quantité d’esches  sur le coup sera assez réduite, on est en présence de carpes, qui ont la fâcheuse tendance à manger tout ce qui traine sur le coup, une fois une source de nourriture qui leur plait identifiée, donc il faut faire du qualitatif.

En complément, j’emploie aujourd’hui dans mon mélange le Super Crush Pellets and Boilies, un mélange riche qui apportera une touche à hauteur valeur nutritive dans le mélange, pour l’enrichir.  Constitué de particules de pellets et de bouillettes broyés, entre autres, c’est un ajout très intéressant selon moi pour augmenter l’attractivité du mélange. Un petit côté visuel intéressant, avec de multiples couleurs, qui peuvent peut-être aussi être un plus dans son attractivité.

Farine atomic crush pellets combination

Les proportions de mon mélange seront les suivantes :  4 parts de method mix Force1Baits big fish nuggets + 1 part de Super crush pellets and boilies + 1 part de pellets coco corn vanilla + 1 part de pellets robin red.

P 20170427 094651 1 copier

On garde donc une majorité de method mix en base de ce mélange, enrichi avec ce qui m’intéresse. Je me permets de vous rappeler une énième fois qu’une part est un récipient quelconque, comme une tasse ou une boite à esche, que l’on utilise comme mesure, et non un poids. C’est beaucoup plus pratique et comme les différents produits n’ont pas la même densité, les peser serait vraiment contraignant. Cela reste approximatif certes, mais vous comprendrez l’idée.

Pour mouiller ce mélange, il faudra procéder en deux ou trois fois,  car les pellets et les  farines ne s’imprègnent pas à la même vitesse et il sera intéressant de surveiller cela tout au long de la journée et employer un vaporisateur d’eau si besoin pour rectifier, cela risque de « sécher » un peu plus rapidement qu’un mélange de particules classiques.

Dans mon eau de mouillage, j’incorpore un liquide tenace et puissant, le Soak Liquid Attractive Krill.

P 20170427 094552 copier

Pourquoi ? Pour renforcer l’attractivité de ce mélange, mais aussi car je lui prévois deux autres emplois aujourd’hui : le premier, laisser tremper le maïs doux que j’emploierai à l’hameçon pour le booster mais surtout uniformiser les arômes sur le coup.

P 20170427 115744 copier

 

J’emploie quand même un sacré mélange de saveur, et j’ai envie pour pêcher en toute confiance et en uniformisant mes produits, je pense que cela sera plus facile pour la carpe de s’y retrouver. Je me contredis parfois sur ce genre de choses mais là, il y a vraiment un gros mélange au départ. Donc pour pêcher mieux, il faut pêcher en confiance et là, cela me donnera encore plus la confiance en mon approche. Donc c’est positif dans mon cas !

P 20170427 131244 copier


Ensuite, en deuxième emploi, j’ai prévu d’enrober la surface de mon method feeder d’un peu de ce Krill, en le mettant au doigt sur sa surface après moulage.

P 20170427 111634 copier

Cela a pour but d’inciter le poisson qui voyage un peu dans les couches d’eau en cette saison où ce plan d’eau, alimenté par un petit ruisseau, très froid,  car dès les premiers rayons de soleil de la journée, il a tendance parfois à décoller un peu du fond et au méthod, il vaut mieux l’inciter à redescendre. Ce liquide sirupeux e dégagera du méthod lentement au long de sa descente à travers les couches d’eau, lors du lancer, et sur le fond, une fois le method posé. C’est pour moi un petit plus que l’on ne doit pas négliger, je pense. Libre à vous de tester ou non, perso, je mets en général tous les œufs dans le même panier pour arriver  à mes fins, et tout ce qui est bon à prendre doit être pris.

Voilà, vous excuserez ce pavé, mais c’est un sujet qui me passionne car j’aime beaucoup vous expliquer ma façon de procéder par A+B, plutôt que de me palucher en vous montrant des gros fishs. Certes, cela me fait plaisir de partager ces prises fabuleuses mais ce qui vous intéresse vous, c’est bien sûr de prendre vous-même du poisson.

Me voilà donc sur les bords de ce magnifique petit plan d’eau tout en longueur, et je m’installe tranquillement en retrait de la berge sur mon siège Korum, confortable petit siège qui me suis depuis maintenant 8 ans et dont je n’ai pas à me plaindre, si ce n’est que les élastiques se sont un peu détendus sous le poids de l’ours qui pose son séant habituellement dessus, et que j’ai du retendre un peu (les élastiques, mais aussi le séant en salle à coup de squats lol).

Pour le matériel, j’ai fait très simple aujourd’hui je n’ai embarqué dans le coffre de mon véhicule qu’un seul modèle, pour éviter de m’éparpiller…J’ai pris ma Greys Super Feeder 150gr en 12 pieds, une canne surpuissante certes, mais qui m’a permis de mater de grosses carpes, dans certaines conditions tendues.

P 20170427 113144 1 copier

C’est un choix assez étrange car je pense que j’aurais beaucoup trop de puissance mais à quelques reprises ici dans cet étang, je me suis vu embraquer par de véritables tracteurs qui ne m’ont laissé aucune chance, et aujourd’hui, si je ne dois pas avoir beaucoup de touches, je n’ai pas non plus envie de les laisser dedans, et je prévois large en cas d’attaque nucléaire ! Ca sera un peu raide, tant pis…
Pour le moulinet, il faut du solide avec cette canne, j’emploie donc mon Spinfisher 4500 de Penn, une machine de guerre qui est d’une mécanique bien douce, et en mode débrayable, ca aidera en cas d’inattention et de rush fulgurant…Il est garni en 35/100, du vrai fil de carpiste, et je ne compte pas changer, car en cas de casse, il faut absolument que cela soit le bas de ligne de 22/100 qui cède aisément et non plus haut.

P 20170427 130234 copier

Je ne fais pas dans la finesse aujourd’hui, mais je sais exactement ce que je fais. Certaines communes de 10000 ici ont le démon, et les brider est parfois impossible, surtout quand on voit les deux ou trois souches immergées sur la berge en face, peu visibles sur la photo mais bien présentes, je vous l’assure !

P 20170427 095513 copier

Pour le montage, j’utilise un méthod Preston XL remanié par mes soins, à savoir que j’ai ajouté une tige plastique pour faciliter des lancers bien droits, croyez moi cela aide beaucoup pour gagner en précision. Il n’y a qu’à voir dans certaines autres marques ce genre de modèle exister, ce n’est pas pour rien. J’emploie la taille XL car je compte quand même relancer peu souvent et donc, il faut que cela soit cohérent en matière d’apport en esches sur le fond. Un bas de ligne en 22.5/100 de X5000 de Colmic, terminé par un hameçon S3 de Korum en 14 pour l'asticot et 12 pour le mais Doux au cheveu, bloqué par un Quick Stop Matrix.... Ces hameçons sont de la bombe mais ne sont plus fabriqués, il m'en reste quelques uns, et un émerillon à anneau pour raccorder au corps de ligne et gagner en mobilité, le 22.5 étant assez raide, il faut compenser.

Je choisis un spot situé à 4-5m de la berge en face, près d’une souche coupée, ainsi que de surplombants.

P 20170427 100135 1 copierL’étang est entretenu et ce choix un peu plus « brut » que le reste de la berge me laisse augurer la présence de carpes en position de sécurité. J’amorce en lançant 5 methods dans le secteur, sans line clip, sur une petite zone confortable, qui me permettra de bouger un peu si cela ne fonctionne pas. La précision est relative sur ce type de plan d’eau, il ne faut pas pêcher trop « serré » pour intéresser le poisson. A l’hameçon, je commence par de l’asticot car l’eau est froide et je veux déclencher des touches plutôt que de passer la matinée avec une micro bouillette qui serait trop optimiste en cette saison. La température extérieure ne dépasse pas pour le moment les 8 degrés et un excès de confiance serait peut-être préjudiciable.

Je pose la canne et attends patiemment la première touche. Il faut être fort dans sa tête sur ce type de pêche car on peut parfois attendre 1h voire plus cette fameuse touche. C’est parfois déroutant mais il faut être patient et savoir accepter. C’est même logique, et on ne doit pas se stresser la vie, la pêche c’est avant tout de la détente. Si je n’ai pas de touche, je relancerai toutes les 30 minutes, pour remettre un peu de « viande » sur le fond.

J’aime ces moments de détente où l’on prend le temps d’apprécier les choses de la nature, les oiseaux qui chantent et ce qui finalement nous amène au bord de l’eau. Plongé  dans mes pensées, le scion plie sèchement au bout de 45 minutes de pêche pour laisser apparaitre quelques instants plus tard une magnifique petite commune, vraisemblablement de rempoissonnement.

P 20170427 103837 copier

J’apprendrai dans l’après-midi que pas mal de « petites têtes » ont  été immergées l’automne dernier pour renouveler un peu le cheptel. Elle sera suivie de deux autres poissons de même nature  peu après.

P 20170427 120038 copier


Je décide donc de passer sur du maïs doux sur un cheveu, 2 jolis grains, qui me donnent de bons résultats sur ce plan d’eau en général.  

P 20170427 120217 copier

Les minutes défilent et je remarque sur le scion bon nombre d’indications me laissant augurer une touche. Les poissons se délectent de mon mix, a priori car cela  bouge pas mal. C’est signe que j’ai fait bon choix dans mon amorce, mais aussi peut être que le mélange intéresse peut-être un peu plus que l’esche sur le cheveu. Je finis finalement par prendre une commune un peu plus grosse mais à l’écaillage fabuleux, régulier, d’une couleur splendide qui me donne un sourire de plaisir.

P 20170427 114009 copier

Dsc2883 1 copier

Dsc2886 1 copier

P 20170427 114031 copier

C’est pour ce type de poisson que je suis venu à la pêche aujourd’hui et je suis ravi qu’il ait rejoint mon tapis de réception. Après quelques photos, retour dans son milieu, en attendant qu’il grandisse pour une prochaine entrevue plaisir !
S’en suivra la prise d’une magnifique petite tanche, un poisson que j’adore, que je prends rarement, mais qui me fait super plaisir !

Dsc2904 1 copier

Dsc2936 1 copier

Mes farines réagissent bien, ou plutôt le poisson réagit bien à mes choix. Les prises ont été régulières tout au long de la journée, malgré la pluie qui a fait son apparition et je finis avec  7 ou 8 carpes, je ne sais plus trop exactement, dont 2 honorables. Je finis un peu loin de mes objectifs qui étaient de prendre une big au method, et le matériel a été vraiment trop puissant pour ces petites carpes, mais tant pis, j’ai su trouver les touches et prendre du poisson, ce qui est le plus important.

P 20170427 140823 copier

P 20170427 144101 copier

 

Mes choix ont été les bons, et je serai prétentieux de dire que je n’en doutais pas trop, mais la gamme Force1Baits me permet tellement de possibilités que j’en suis encore tout sourire quand il s’agit de repenser aux multiples approches que j’ai déjà pu avoir dans mes pêches.

Je  suis revenu à un matériel réduit, pour me concentrer précisément sur mes approches, j’ai décidé à présent de revenir à l’essence de ma pêche, quand jeune je partais avec mon vélo et le strict nécessaire, ce furent mes plus belles réussites et c’est ainsi que j’envisage mon année 2017, simple mais efficace. La préparation est plus soignée, je me concentre beaucoup plus sur ce que je vais faire en me tenant à mes choix, plutôt que de tout emmener au bord de l’eau et me perdre dans des choix tactiques parfois déroutants. C’est ainsi que revient le plaisir, car la confiance est revenue. Je ne doute plus de mon analyse, et je suis focus sur mes objectifs. Je sais que je réussirai, car je sais faire.

Prétention peut-être, mais qu’importe, là est la clé de mon bonheur actuel !

 

 

<SONUBAITS