Comment fabriquer un oeillet à flotteur, par Maurizio Schiepatti

Avant de voir d’autres modèles je voudrais parler de la production de particuliers qui servent normalement dans la fabrication des flotteurs:  les oeillets passe-fil

LE MATERIEL

Le matériel le plus bon est l'acier inox cru ou recuit : le cru est très rigide et "sec", il saute comme un ressort tandis que celui recuit est il plus malléable ............... quand je faisais les oeillets chez moi, je préférais utiliser celui recuit mais par la suite il fallait utiliser de la balsa très tendre car, en étant l’inox recuit moins rigide que l'inox cru, il tente à suivre la veine du bois et, dans le cas de flotteurs très fins, il y avait toujours la possibilité de sortir du bois.
On peut utiliser aussi le fil d'acier harmonique mais il n'est pas inox donc à la fin il faut le peindre, ou l’on peut utiliser l'acier galvanisé ou le fil de cuivre ou nickelé............
Le diamètre du fil à utiliser est au choix, en sachant que la tresse de l’oeillet aura un diamètre double  du fil de départ: cette donnée est très importante parce que plus grosse c'est la tresse, plus l’oeillet tient dès qu’il est collé , cependant il est aussi plus grossier à inserer dans les flotteurs très raffinés.
Comme d'habitude on peut trouver le matériel en bobines ou écheveaux dans les boutiques de modélisme et quincailleries bien fournies.

LA TECHNIQUE

On prend un clou avec un diamètre de 0.8mm environ et on le plie à 90° (on devrait lui donner une forme un petit peu différente, presque au crochet, toutefois, pour l'usage que l’on doit en faire il va bien ainsi) on obtiendra le trou de l’oeillet selon le diamètre utilisé.
On peut utiliser aussi un bout de quille d'acier d'un vieux flotteur ou une aiguille mais en ce cas il faut le travailler incandescent !

http://i55.servimg.com/u/f55/11/35/60/68/113.jpg

On va l’inserer dans le mandrin

http://i55.servimg.com/u/f55/11/35/60/68/213.jpg

En suite on va  trouer un bout de fer ou de bois et, en laissant dedans la pointe, on va le fixer sur la table à la distance voulue (la distance entre la pointe sur le mandrin et celle-là sur la table  nous donnera la longueur de l’oeillet)

http://i55.servimg.com/u/f55/11/35/60/68/312.jpg

Prenons la bobine du fil (j'avais à dispo une bobine Ø 0,35 qu'il développe un oeillet excellent pour les flotteurs à carpe) et on passe à l'action …………

http://i55.servimg.com/u/f55/11/35/60/68/412.jpg

On fait passer le fil à l'intérieur du crochet et on tien les bouts derrière l'arrêt à la main ou par une pince ………….. ensuite il faut actionner la perceuse à la vitesse très basse et voilà l’oeillet est fait !  w00t

http://i55.servimg.com/u/f55/11/35/60/68/512.jpg

On répète l'opération (attention à ne pas exagérer avec les tours de la tresse pour ne pas arracher l’oeillet) et on continue ainsi,  simplement………………….

http://i55.servimg.com/u/f55/11/35/60/68/612.jpg

En fin on coupe les bouts et voilà, les oeillets sont prêts  w00t  w00t  w00t

LE RESULTAT FINAL

http://i55.servimg.com/u/f55/11/35/60/68/712.jpg

bon amusement  laugh

<SONUBAITS